Les vertus du maté

Histoire et culture du maté

Le maté est une plante originaire d’Amérique du sud, cultivée dans la région des Misiones. Infusée à chaud dans une calebasse (tasse traditionnelle) et consommée avec une bombilla (paille métallique), elle est élevée au rang de boisson nationale en Argentine. Utilisée comme un outil social, elle est synonyme de partage partout où elle est consommée. 

La plante dont on consomme les feuilles, Ilex Paraguensis, est un arbre à feuilles persistantes. A l’état naturel, il pousse dans la forêt amazonienne, à quelques centaines de mètres d’altitude, où il peut atteindre 15-20 m de hauteur. 

Pour sa culture, il est entretenu pour conserver une taille d’arbuste de quelques mètres de hauteur. Il convient d’attendre 4 à 5 ans après la plantation avant de pouvoir commencer à récolter les feuilles de yerba maté. Les feuilles de l’arbuste sont ensuite récoltées, très généralement avec une partie de la tige (“palos”), s’ensuit un premier séchage rapide au-dessus d’un feu. Cette étape permet de faire éclater des petites poches d’eau contenues dans les feuilles de yerba maté. Un séchage d’une dizaine d’heures est ensuite effectué en posant les feuilles sur un sol en bois. Les feuilles et les tiges sont finalement broyées et empaquetées, prêtes à être consommées.

 

Vertus du maté

Naturellement riche en caféine, c’est un parfait stimulant intellectuel et un énergisant naturel. Il possède également un excellent pouvoir antioxydant grâce aux polyphénols, vitamines et minéraux qu’il contient. Son goût, légèrement amer, avec une pointe de réglisse et des arômes de caféine, est une vraie invitation au voyage.

Depuis quelques mois, le maté gagne en popularité auprès du grand public, notamment par l’intermédiaire de sportifs très médiatisés et adeptes du maté. Parmi ces derniers, on compte de nombreux footballeurs professionnels sud-américains qui évoluent dans les championnats européens. Ils apprécient particulièrement l’aspect stimulant de la plante, ainsi que son aide pour la récupération après l’effort.